Les formats de rencontre

En plus des séances de dédicace attendues par les fans et le public, les Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens proposent de multiples formats de rencontres entre les publics, les auteurs ou les spécialistes de la bande dessinée, pour décrypter le 9e Art et ses coulisses. Découvrez ici l’ensemble des formats de rencontre proposés lors du temps fort du festival !

Rencontres dans l’auditorium


Au sein de l’auditorium s’enchaînent des spectacles, interviews dessinées, conférences, tables rondes, débats, battles de dessin et dessins en direct. Retours sur la programmation de cette édition :

Spectacle Le Piano Oriental
2 représentations Pendant 45 minutes, Stéphane Tsapis au piano et Zeina Abirached au dessin et à la lecture, ont raconté, en musique, en mots et en images, le destin d’un piano unique au monde, le Piano Oriental, permettant de jouer les quarts de tons de la musique orientale sur un clavier de piano.

Spectacle Anuki
2 représentations Dans ce spectacle autour de la série jeune public Anuki, Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas ont proposé un jeu entre un scénariste un peu tyrannique et un dessinateur timide, chacun commentant les actions de l’autre, critiquant ses écarts, lui tendant des pièges, sous l’œil complice des spectateurs et de leur personnage, le petit indien Anuki !

Les documentaires
• Bulles d’Exil retrace le parcours d’auteurs venus vivre et travailler en France ou celles d’auteurs témoins de l’Histoire planétaire des migrations, dont notamment Zeina Abirached et Edmond Baudoin, qui sont venus présenter le film.
• En deux volets, Supers héros : l’Éternel
Combat aborde, quant à lui, l’univers fantastique des super-héros Marvel et DC Comics, et comment ces hommes aux costumes moulants sont parvenus à dépasser les frontières de la culture américaine.

Blake et Mortimer, l’aventure humaine
L’équipe qui s’est constituée autour du Dernier Pharaon est aussi atypique que séduisante. Le cinéaste Jaco Van Dormael, l’écrivain et homme de médias Thomas Gunzig, le dessinateur et scénographe François Schuiten et le graphiste et affichiste maître de la couleur Laurent Durieux nous ont livré les secrets de leur harmonie au service de la série mythique d’Edgar P. Jacobs.

Marc-Antoine Mathieu :
bande dessinée, espace et architecture

Si vous pouvez, depuis 2 ans, évoluer dans la Halle Freyssinet entre de grandes vagues blanches de hauteurs variées, vous le devez en grande partie à Marc-Antoine Mathieu et à l’agence de scénographie qui l’entoure, Lucie Lom. L’auteur questionne en permanence, dans ses deux activités professionnelles, les liens entre l’espace et le dessin, entre le dessin et le lecteur, entre le visiteur et l’œuvre.

Enrico Marini « live »
Enrico Marini excelle dans la performance, qu’elle soit murale en grand format ou qu’elle se déploie sur les pages aquarellées de ses bandes dessinées. Pendant une heure, il a réalisé un dessin tout en échangeant avec le public sur son approche du trait, de la couleur, des masses et du mouvement.

Dessin, danse, mouvement
Edmond Baudoin et David Prudhomme, accompagnés sur scène par deux danseurs, nous ont montré lors de cette performance, comment, confrontés à un corps dans l’espace, ils s’efforcent d’en saisir l’essence par le trait.

Remise des prix du concours régional
Les visiteurs ont pu assister à la remise des prix du concours “ Ma mamie a quelque chose de spécial ”.

Rencontres en expositions


Chaque exposition fait l’objet, pendant le temps fort des Rendez-Vous, d’une visite guidée et commentée par les auteurs eux mêmes. C’est une occasion privilégiée pour en savoir plus sur leurs processus et techniques de création. Pour l’édition 2019, de nombreux auteurs se sont prêtés au jeu :

Beyrouth, Portrait d’une utopie, deux visites, une première rencontre avec Tracy Chahwan, Michèle Standjofski et Zeina Abirached, une deuxième avec Alex Baladi, Barrack Rima et Joseph Kai

Sortir de Terre, avec Jean Luc Loyer et Xavier Betaucourt

Bots, Trois robots et un couffin, avec Ducoudray Aurélien et Steve Baker

Indie Americans, avec Jordan Crane et Stéphane Noël

J’ai 10 ans, plongée dans l’univers de la Gouttière, deux visites, une première rencontre avec Renaud Dillies, une deuxième avec Greg Blondin et Dominique Zay et leurs éditrices

La Fabrique de la bande dessinée


Véritable espace permanent de rencontre entre auteurs et public, la Fabrique de la bande dessinée est un lieu où on parle de bande dessinée, où on la pense, la questionne, mais aussi un lieu où vous êtes invité à pratiquer tout en découvrant les multiples facettes de la création grâce aux dix auteurs, scénaristes et dessinateurs de renom qui y interviennent le temps du week-end.

Cette année Mohamed Aouamri, TaDuc, Jean Dufaux, Léa Mazé, Antoine Ozanam, Claire Fauvel, Hélène Ferrarini et Damien Cuvillier se sont pliés à l’exercice de la masterclass.

C. Fauvel à la Fabrique

L’Espace Coloriste


Sous la houlette de l’expérimenté Christian Lerolle, coloriste entre autres des séries Nävis, Michel Vaillant et Washita, l’Espace Coloriste permet découvrir ce métier à travers des ateliers et des masterclass.

Dans cet espace, les visiteurs ont pu assister à des démonstrations de professionnels de la couleur : David Périmony, Jean-Christophe Chauzy, Aude Samama et Lucile Thibaudier.

J.-C. Chauzy en démonstration dans l’espace coloriste

Le dessin live


Sur les 2 jours du festival, les dessinateurs se succèderont non-stop pour vous accueillir en dessin avec une restransmission de leur travail en direct sur grand écran.

Cette année, les visiteurs ont pu admirer 17 auteurs en performance live : Ulf K., Frédéric Bézian, Fawzi, Pozla, Hugues Labiano, Jean Dytar, Olivier Frasier, Thierry Gioux, Virgile Antoine, Nicolas Pitz, Tebo, Thomas Gilbert, David François, Lucy Macaroni, Alex Baladi, Dawid et Corentin Lecorsier.

V. Antoine en dessin live

La fresque grand format


Les auteurs du collectif Traces de la Grande Guerre ont réalisé une fresque géante autour d’un scénario commun, écrit par Kris et Régis Hautière sur la thématique de la Grande Guerre. Dans cet espace, créé en partenariat avec l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, les visiteurs ont pu découvrir les objets dont ce sont inspirés les auteurs pour la réalisation de l’ouvrage collectif.

Les visiteurs ont pu admirer en direct Marguerite Abouet, Edmond Baudoin, Aurélien Ducoudray, Hardoc, Damien Cuvillier, Efa, Maël et Aude Samama.

Efa et Hardoc dessinent en direct la fresque

Comics remix Samandal


La bande dessinée peut s’inventer, se réinventer, se détourner et se recoller à volonté !
L’équipe de Samandal a proposé, au sein de l’exposition Beyrouth : portrait d’une utopie, son fameux Comics-remix, c’est-à-dire la possibilité d’assister à la création d’une nouvelle narration à partir de morceaux disparates provenant de l’ensemble des publications passées de Samandal !

Coloriez-moi Beyrouth


Beyrouth est aussi un dessin. Un dessin sur lequel les visiteurs ont pu venir poser leurs propres couleurs, imaginer le bleu du ciel ou le vert de la mer, la couleur des palmiers et celles des rues, des places, des portes et des balcons…
Au sein de l’exposition Beyrouth : portrait d’une utopie, Michèle Standjofski a animé deux ateliers de coloriage autour des divers quartiers d’une ville foisonnante et fascinante.

%d blogueurs aiment cette page :