Les auteurs de 2020

Véro Cazot

 

Véro Cazot est scénariste de BD. Autrice du diptyque humoristique « Et toi, quand est-ce que tu t’y mets ? » (2011-2012), avec Madeleine Martin, elle poursuit son chemin chez Casterman avec « Betty Boob » (2017) en compagnie de Julie Rocheleau. L’album reçoit le prix BD Fnac.

Ses dernières parutions

Réalisation pour les Rendez-Vous de la Bande Dessinée 2020

« La première chose que jai regrettée en apprenant que le festival dAmiens était annulé, ce sont les gaufres liégeoises du petit stand ambulant de Jean-Louis…

… parce que cest toujours mon estomac et mes papilles gustatives qui se manifestent en premier. Et parce que les gaufres de Jean-Louis mont fait changer d’avis sur les gaufres liégeoises, moi qui ne jurais que par les bruxelloises, légères et fondantes comme des souvenirs, avant de tomber dans le piège fatal des liégeoises de Jean-Louis qui ont constitué mon plat principal pendant toute la durée du festival. C’était mon tout premier Amiens, en 2016, et il a été à l’image de ces gaufres artisanales : chaleureux et généreux, accueillant et populaire, pas prétentieux pour deux sous et pourtant d’une richesse et dune qualité extraordinaires.
Je m’en régalais davance de ce nouveau rendez-vous à Amiens, des collègues et amis que jallais retrouver, de ceux que jallais enfin rencontrer, des éditeurs et éditrices détendus et accessibles, des lecteurs et lectrices qui mauraient mis du baume au coeur, des superbes expos que je me faisais une joie de découvrir.
Je n’animerai pas de conférence sur l’écriture du muet en bande dessinée au côté de Julie Rocheleau, ma fabuleuse partenaire de

Betty Boob, qui ne fera pas le voyage depuis Montréal pour retrouver ses lecteurs amiénois.
Je ne signerai pas non plus les premiers exemplaires de ma nouvelle série Olive, dessinée par la talentueuse Lucy Mazel et sortie au plus mauvais moment, seulement quelques jours avant le confinement et la fermeture des librairies.
Nous ne partagerons pas notre amour de la bande dessinée, nos projets, nos joies et nos difficultés d’auteurs et d’autrices, un verre ou un livre à la main. Nous ne sortirons pas de notre solitude quotidienne le temps d’un weekend. Nous ne danserons pas tous ensemble cette année.
Mais je serai au rendez-vous l’année prochaine, avec un nouveau livre, de nouveaux projets, peut-être un peu moins précaire, peut-être plus optimiste sur mon avenir de scénariste et celui de mes collègues. Et j’espère bien que les gaufres de Jean-Louis seront là aussi. »