Thierry Smolderen

Invité dans le cadre de l’exposition Nés sous le signe du kiosque

Thierry Smolderen est né le 25 novembre 1954 à Bruxelles. Après des études de cinéma d’animation à La Cambre (Bruxelles) et diverses expériences théâtrales  et musicales durant les années 70, il commence à se consacrer entièrement à la bande dessinée. Il s’oriente d’abord vers la science-fiction, comme avec la série Karen Springwell, avec Philippe Gauckler, publiée entre 1990 et 1995 aux Humanoïdes Associés. Toujours chez cet éditeur, Smolderen participe à la série d’albums érotiques Fripons, écrits et dessinés en collectif. Il écrit aussi les séries Colère noire (avec Philipppe Marcelé) et Nombre (avec Ab’Aigre). Reconnu comme l’un des principaux spécialistes actuels de l’histoire de la bande dessinée, Thierry Smolderen a publié de nombreux essais et articles dans Les Cahiers de la bande dessinée et dans 9e Art ainsi que dans différentes revues francophones (Art Press, Circus, Pilote…), ou anglophones (Comic Art, International Journal of Comic Art, Sign’s). En 2009, il a publié aux Impressions Nouvelles un ouvrage théorique richement illustré, intitulé Naissances de la bande dessinée, qui examine la question des origines de la bande dessinée en s’intéressant aux rapports complexes du 9e art avec les médias émergeant au cours du XIXe siècle, comme la photographie, le cinéma et la presse illustrée.Tout en soulignant l’inscription fondamentale de la bande dessinée dans la tradition de l’illustration humoristique, Smolderen étudie aussi ses rapports complexes avec les premières formes expérimentales du roman moderne, et remonte ainsi le fil de cette histoire jusqu’au XVIIIe siècle et l’œuvre du peintre et graveur anglais William Hogarth. 

Texte © Dargaud