Nicolas Wild

Petit, Nicolas Wild voulait rester tranquillement chez lui en Alsace, à manger du chocolat. Heureusement, une succession d’événements improbables a modifié son régime.

Diplômé en juin 2000 de l’atelier d’illustration des arts décoratifs
de Strasbourg, il part étudier aux États-Unis, puis va bossouiller dans un orphelinat en Inde avant de trouver un « vrai » métier à Kaboul. Il se dit « bon sang, je vais raconter ma life parce que c’est trop fou », et ça donne Kaboul Disco (2 volumes et une intégrale).

Puis « bon sang, la géopolitique en Asie centrale, je tripe », et il part en Iran faire des recherches sur le zoroastrisme et enquêter sur l’assassinat de Cyrus Yazdani, et ça donne Ainsi se tut Zarathoustra, une BD qui allie majestueusement polar, humour et zoroastrisme (prix France Info de la BD de reportage en 2014, rien que ça).

Nicolas poursuit sa fuite en avant et rencontre Sean Langan en février 2014 dans un vol à destination de Buenos Aires. De cette rencontre naît Kaboul Requiem, la longtemps et très attendue suite de Kaboul Disco.

Si Nicolas n’a pas publié de livres très régulièrement ces dernières années, ce n’est pas seulement par art de la procrastination… C’est également qu’il a beaucoup voyagé et réalisé des reportages dessinés autour du monde. Et la preuve, les voici rassemblés en ce merveilleux ouvrage intitulé Mondo Disco (tous livres édités à La Boîte à Bulles).

Texte © La boîte à Bulles