Sciences & BD : les rencontres improbables – Exposition collective

Exposition créée par le Pôle BD Hauts-de-France

Comment traduire les milliards de données de l’univers en images éclatantes de lisibilité et de précision ; comment nous faire découvrir les circonvolutions mystérieuses de notre cerveau grâce à un petit personnage candide et curieux ; comment faire comprendre l’histoire improbable de l’humanité par le biais des techniques de l’art séquentiel ; comment imaginer le réchauffement climatique entre autobiographie et graphiques ardus ?

C’est à ces questions tout à la fois vitales, infiniment complexes et un peu magiques que tentait de répondre l’exposition Sciences et bande dessinée : les rencontres improbables, parcourant le travail de cinq auteurs majeurs de cette quête d’un savoir ludique et d’une érudition folle : Jean-Yves Duhoo, Etienne Lécroart, Daniel Casanave, David Vandermeulen et enfin Edmond Baudoin. Leurs œuvres, leurs rêves et leurs pensées s’articulaient ainsi autour de quatre axes : la méthode scientifique, la figure du savant, les rapports parfois conflictuels entre science et société, puis la dimension proprement fictionnelle de la science comme récit. Cette exposition était également l’occasion de mettre en évidence la présence déjà forte de la bande dessinée au sein des pratiques de recherches elles-mêmes, dans les domaines de la pédagogie, de la médiation comme de la vulgarisation.

Sciences et bande dessinée : les rencontres improbables prenait ainsi naturellement place dans le cadre de la résidence d’artiste que l’Université de Picardie Jules Verne a organisé en 2022 avec l’auteur Jean-Yves Duhoo, dont l’imaginaire foisonnant et pourtant méticuleux nous a aidé à mieux croiser culture visuelle, littéraire et scientifique. Elle était également précédée par deux journées de colloques autour de la thématique de la création des savoirs par et pour la bande dessinée, organisée par le Centre de Recherche en Arts et Esthétique de l’UPJV.