Frédéric Bézian

 

Frédéric Bézian sort son premier album L’Étrange Nuit de Mr Korb aux éditions Magic Strip suivi de Ginette, Martine et Josianne chez Futuropolis. Entre 1983 et 1986, il publie des nouvelles noires, quelque part entre Edgar Poe, Franz Kafka et Oscar Wilde, dans le magazine À suivre. Ces histoires seront regroupées par la suite dans l’album Totentanz, publié chez Magic Strip. À cette période, Bézian produit beaucoup, mais tient à garder sa liberté de création. En 1989, la série « Adam Sarlech » démarre aux Humanoïdes Associés : univers fantastique et morbide, qui par son originalité donne à Bézian une certaine notoriété. Il travaillera pendant 5 ans sur cette série, un travail de longue haleine et semé d’embûches. En effet, la similitude avec Sambre d’Yslaire le contraint à retravailler la série qui se muera en une trilogie et dont le troisième album obtiendra le prix Bloody Mary au Festival d’Angoulême en 1994. Dans les années 90, Bézian travaille pour différents éditeurs indépendants comme Amok chez qui il publie dans la revue Le Cheval sans tête. Puis avec Archipels chez P.M.J, l’auteur explore des univers plus contemporains avec un graphisme proche de Munoz ou Feiniger. L’album Chien rouge, chien noir sort également chez P.M.J en 1999, après la parution de quelques chapitres dans Brazil.